Menu

Rechercher dans ce blog

mardi 1 août 2017

C'est le 1er je balance tout #6





C'est l'été, les vacances pour beaucoup, le soleil, le sable chaud, les randonnées en montagne, le dépaysement, le farniente, la fête et les repas à n'en plus finir. Et au milieu de tout ça on trouve encore le temps de lire!
Alors comme Juillet laisse la place à Août, et comme l'a enclenché Allez vous faire lire, une petite présentation de ce dernier mois?

Peu de lectures en ce mois de Juillet. Mine de rien les à côté et les séries genre The Handmaid's Tale, Westworld ou encore le retour de Game of Thrones diminuent grandement le temps de cerveau disponible et disposé à la lecture.
Mais parmi ces quelques livres il y a tout de même eu du wahou





Dans ce top il y a La Fourmi Rouge d'Emilie Chazerand qui doit sortir fin août chez Sarbacane. 
Et là je vous le dis, prenez un stylo et mettez une croix dans votre agendas. Au plus tard le samedi 26, celui qui suit le 23 et la sortie en librairie de La Fourmi Rouge, vous foncez chez votre libraire pour acheter ce roman. Et là vous profitez, c'est cadeau. Des barres de rire, des vraies. Des qui font mal aux zygomatiques. Des qui font qu'autour de vous les autres se demandent pourquoi vous riez si fort, et n'arrivent pas à croire que ce soit juste un roman qui vous fasse cet effet. Mais il est tellement bien qu'il mérite une chronique, une vraie, alors patience... Parce qu'en vrai ce n'est pas juste drôle. C'est comme un oignon, ou Shrek, mais qui sent bon, et qui laisse une haleine fraîche. Enfin c'est promis, Vania Strudel mérite vraiment d'être connue!




Donc ça c'était vraiment le wahou tip-top du mois de Juillet. 

Dans un genre tout autre, Inséparables de Sarah Crossan (traduction de Clémentine Beauvais, encore une preuve qu'elle est brillante) chez Rageot m'a toute émotionnée. L'histoire de sœurs siamoises de 17 ans qui vont à l'école pour la première fois. Une première année scolaire marquée par des amitiés naissantes, une des sœurs qui tombe amoureuse, la découverte de l'alcool, des soirées à refaire le monde, de la vie d'adolescentes en fait... Un roman qui se dévore par ses chapitres courts écrits comme des poèmes. Des instantanés de vie qui se baladent entre poésie et quotidien. On sort les mouchoirs mais c'est pour mieux apprécier la vie, et surtout pour se rendre compte à quel point on a de la chance d'avoir un frère, une sœur ou toute une tripoté. Une superbe manière de nous parler de l'adolescence, mais autrement, et autour d'un handicap d'une particularité de plus en plus rare.

Et puis le dernier je vous en parle pour ceux qui n'auraient pas vu la petite note sur Facebook au sujet de ce manga. Dans la collection WTF?! chez Akata, le volume 1 de Tu seras un saumon mon fils de Shôhei Sasaki.
L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein airJ'avoue que les dessins au départ ne m'ont pas totalement emballé. J'étais même assez sceptique. Et puis finalement... Comme pour La fourmi rouge, de la poilade et des vrais messages plus profonds qui apparaissent en filigrane sous l'apparente bêtise de ce titre. L'histoire de Masterba Shion, ancien champion de distance en éjaculation dans son collège, qui après un déménagement projette sa frustration dans la rivière du coin. Un an plus tard, un monstre mi homme mi poisson débarque et lui apprends qu'il est son fils (il ne faut pas jeter sa purée d'amour n'importe où jeune homme). Un premier volume haut en couleurs et  l'image de l'esprit, parfois tordu, que peuvent avoir les japonais. 

Ah si il y a aussi eu le premier volume de L'esprit du camp de Michel Falardeau et Caroline Breault chez Lounak. Outre les graphismes qui fonctionnent parfaitement sur moi, une histoire, des personnages et un parlé québécois qui me donnent terriblement envie de lire la suite. Mais là il faut patienter...





Pas trop de flop ce mois-ci. N'ayant pas de temps pour lire très disponible, j'ai abandonné tout ce qui ne me m’entraînait pas dans son sillage dès les premières pages... J'ai donc crée un petit cimetière ce mois-ci, plutôt conséquent... Mais rien ne dit que je n'y reviendrais pas un jour ou l'autre...
Toujours difficile d'oublier un livre abandonné...



Virginie Despentes, au mois de mai.Comme le mois précédent j'ai essayé de ne pas trop traîner sur Internet. Mais parfois je suis tombée sur des articles passionnants. Comme l'interview donnée par Virginie Despentes au journal Le Monde. Et vraiment j'ai trouvé ça passionnant. Surtout la partie ou elle parle de la féminité et de sa construction sociale. Un régal. Je vous laisse déguster.





Sur le net, mais rien à voir, je vous conseille de podcaster l'excellente émission de Frédérick Sigrist Blockbuster sur France Inter. Une présentation naturelle et fraîche, qui n'est pas sans me rappeler certaines émissions de NoLife (et pour moi c'est un vrai compliment), des sujets tous plus passionnants les uns que les autres, qui hissent la Pop Culture au rang de Culture. Merci pour ce mois de Juillet beaucoup trop court, j'ai été enchantée. D'ailleurs si France Inter veux bien prolonger sur le mois d'Août, ou aux prochaines vacances...


Il y a encore eu des supers articles sur le blog Allez vous faire lire. Celui qui donne 20 idées pour lire plus. Perso je les applique déjà (et ce depuis bien longtemps), mais j'ai tout de même une rapidité de lecture plus proche de celle d'un élève de CP que de la sienne il me semble. Mais après tout je m'en fiche, car comme elle le dit dans un autre article Je ne lis plus et ça me désole, je n'ai aucune honte à avoir tant que je prends du plaisir.  Du coup ce mois-ci j'ai décidé de ne plus courir après la nouveauté, puisque de toute façon j'ai toujours 10 trains de retard, et que cela me frustre. Désormais j'ai choisi de lire ce dont j'ai envie quand j'en ai envie, et tant pis pour l'actualité. Et toc.
 film happy excited the sound of music sound of music GIF
Mais sinon ce dont je suis tout de même le plus fière, c'est que je n'ai toujours pas fumé! 1 mois 1 semaine et 5 jours sans tabac. 






  
Youhouhou!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Mon blog se nourrit de vos commentaires, mais veillez à être respectueux!