Menu

Rechercher dans ce blog

samedi 19 juillet 2014

Eleanor & Park

Eleanor & Park, 
Rainbow Rowell, 
Pocket Jeunesse, 
juin 2014, 384p.

Encore un roman d'amour?? Bah oui, l'amour c'est ce qui fait tourner le monde non?

1986. Sur fond de musiques punk et new-wave, Eleanor rencontre Park. Elle est trop ronde, trop rousse, trop pauvre et trop bizarre. Lui est trop asiatique, solitaire, et juste assez respecté pour ne pas subir les attaques des populaires du lycée. A sa montée dans le bus Eleanor est perdue, proie facile pour les railleries. Sans réfléchir Park lui propose de s'asseoir à côté de lui. 30 cm de banquette vide qu'ils vont progressivement combler à l'aide de comics et de cassettes audio. 30 cm qui vont disparaître au profit d'un amour intense et fusionnel. Parce que quand on a 16 ans le grand amour est toujours possible. 

Mais bon attention tout n'est pas si facile que ça! Eleanor ne vit pas dans un foyer idyllique. Le monde pour elle est plutôt dangereux. Entre son beau-père violent et alcoolique, une maison minuscule où on ne mange pas toujours à sa faim, une mère dépassée, une chambre partagée avec 3 petits frères et 1 petite sœur, et les brimades au lycée, Park devient rapidement sa bulle de bien être, son oasis. Elle voudrait bien laisser ses problèmes derrière elle quand elle est avec lui. Malheureusement, même à 16 ans, il est difficile de se défaire de ses boulets. Surtout quand on ne veut pas en parler, quand on veut régler ses problèmes seule.

Voici donc un roman touchant et juste, qui ne parle pas uniquement d'un amour adolescent simple. J'ai trouvé que le traitement était intelligent. Eleanor semble se jeter à corps perdu dans cet amour qu'elle trouve trop beau pour être vrai, mais toujours en restant sur la défensive. Un amour rythmé par les chansons des Smiths ou de Joy Division, qui fait revivre les années 80 avec brio. Un cri qui résonne, une envie de vivre et d'être soi, une volonté farouche de s'en sortir. Malgré les souffrances, on rit beaucoup dans ce roman. Pas de pathos ni de larmes, et une fin touchante pour un roman que l'on dévore.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Mon blog se nourrit de vos commentaires, mais veillez à être respectueux!