Menu

Rechercher dans ce blog

mardi 9 septembre 2014

Rush, Contrat #1

Rush, Contrat #1
Dette de sang, 
Phillip Gwynne, 
Casterman, 304p
Mars 2014, 15€.
A partir de 13 ans.

Bienvenue en Australie, et plus précisément dans les beaux quartiers de Gold Coast. Dom a aujourd'hui 15 ans. Il ne se doute pas du cadeau empoisonné dont il va bénéficier! Si il vit dans l'opulence et la richesse de ses parents, il est loin de se douter que son aïeul, Dominic Silvagni a contracté une dette auprès de la Ndrangheta, la mafia locale de la Calabre dont ils sont originaires. Pour payer cette dette, tous les descendants, aînés, mâles, doivent remplir 6 contrats exigés par la mafia à partir du jour de leurs 15 ans. Pour cela ils ne doivent parler à personne des contrats, ne bénéficier d'aucune aide extérieure. Dom se retrouve donc en charge de son premier contrat. Et s'il ne rempli pas la mission qui lui a été confié dans le mois à venir, "Le créancier pourra prélever une livre de chair sur son débiteur."

Et voilà Dom qui pensait passer une journée normale, juste un peu meilleure que d'habitude (bah oui c'est tout de même le jour de son anniversaire), embarqué dans une aventure tel un agent secret. Les gadgets, la couverture gouvernementale, les fonds quasi-illimités en moins. 
Son premier contrat est finalement moins difficile qu'il se l'imaginait, personne à abattre. Mais tout de même, capturer le Zolt? Ce dernier est un adolescent, un peu Robin des Bois des temps modernes, un peu Colton Harris-Moore. Il vole des avions au nez et à la barbe de la police, se moque ouvertement des forces de l'ordre, squatte les maisons des riches en bord de mer. Il semble s'amuser et n'avoir pas vraiment de message à délivrer. Et pourtant il soulève une véritable ferveur populaire. Alors comment attraper celui qui échappe sans cesse à la police et même à un mercenaire chasseur de primes?

Voici un premier volume haletant. On suit Dom sans jamais vouloir lâcher le livre. Une fois terminé, une seule envie, se plonger dans la suite (il faut que je me la procure!!). Les lecteurs qui ont dévorés les aventures de James dans  Cherub, ou celles de l'équipe des Effacés y trouveront surement leur compte. Le fait que Dom n'ai recourt à aucune technologie de pointe hors de portée, qu'il ne puisse s'appuyer sur aucune organisation gouvernementale secrète, permet de s'identifier facilement à ce jeune adolescent presque comme tous les autres. On se prends à rêver d'avoir les contrats à remplir à sa place. On le soutien pour qu'il ne perde aucune livre de son corps, et garde son intégrité physique, tout en préservant son intégrité morale Car si le premier contrat ne lui demandait rien de bien méchant, rien n'allant contre la loi ni ses convictions profondes, qu'en sera-t-il des prochains contrats? A quel moment sera-t-il prêt à perdre une jambe ou un bras pour refuser un contrat, comme son grand-père l'a fait avant lui? Qu'est-ce qui pourrait être de trop, de l'autre côté de la ligne pour lui? Pourrait-il vivre en ayant tout accompli, même le pire?

Un roman pleins de rebondissements, vraiment bien ficelé. Pas de temps morts, un style très fluide, des chapitres assez courts qui ajoutent au rythme soutenus. Un vrai roman page turner avec les codes de la série télé. Ne vous fiez pas à la couverture.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Mon blog se nourrit de vos commentaires, mais veillez à être respectueux!