Menu

Rechercher dans ce blog

samedi 18 janvier 2014

L'amitié plus que tout

Qui es-tu Alaska? John Green,
Gallimard Jeunesse, 416p.
 
Miles Halter a 16 ans. Timide, bon élève, il n'a pas beaucoup d'amis. Il pense qu'il n'a pas vécu. Il décide de partir à la "quête du Grand Peut-être", et s'inscrit dans un internat loin du cocon familial pour tenter l'expérience de la vie. A Culver Creek il fait la rencontre de Takumi, de son camarade de chambre le Colonel, et surtout de la belle et envoutante Alaska. Il en tombe éperdument amoureux. Mais qui est-elle? Que pense-t-elle? Est-elle vraiment l'image que Miles s'en fait?
 
J'avais adoré Nos étoiles contraires, du coup j'avais très envie de lire un autre roman de John Green. Et comme on m'avait conseillé celui-ci... Why not?
Et bien je n'ai pas été déçue.
Les chapitres portent tous en titre une date, un compte à rebours. Mais avant quoi? C'est la question que l'on se pose tout au long de ce décompte. Mais la vie quotidienne dans cet internat nous apte totalement, et l'on tourne les pages sans s'en rendre compte. On suit les journées de cours, les devoirs, les blagues potaches, les bêtises, les amours, les amitiés, les cigarettes fumées en cachette, les bouteilles de vin descendues en douce par ces adolescents qui vivent, tout simplement. Mais pour Miles, appelé le Gros par ses camarades (du fait qu'il soit gaulé comme un sprat), toutes ces choses sont nouvelles. Il découvre enfin la vie. Lui qui se passionne pour les dernières phrases prononcées par les personnages célèbres, se retrouve confronté à des adolescents qui aiment profiter de la vie. Et il est embarqué dans ce tourbillon qui ne peut que le faire grandir.
 
C'est donc un simple roman sur l'adolescence, sur les premières fois, sur les limites, comment on les dépasse. Mais aussi sur l'amitié. Car il se noue une amitié indéfectible entre ces personnages. Le père de Miles qui avait été étudiant à Culver Creek dans sa jeunesse se souvient de ses années d'adolescence. Et au delà du drame qui se joue au jour J, Miles se souviendra lui aussi de cette période qui l'a tant fait évoluer.
Mais c'est un beau et bon roman. Juste, touchant, qui ne peut laisser indifférent.
 
Un roman sur la vie et la mort, sur l'adolescence et le passage à l'âge adulte, sur la fin et sur la manière dont on vit dans ce labyrinthe de souffrances. " (...) on se sert de l'avenir pour échapper au présent."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Mon blog se nourrit de vos commentaires, mais veillez à être respectueux!