Menu

Rechercher dans ce blog

vendredi 2 octobre 2015

Guerre et si ça nous arrivait?

Guerre et si ça nous arrivait?
Janne Teller, 
Les Grandes Personnes, mars 2012
64p.
A partir de 12 ans.

Sous la forme d'un passeport un petit roman coup de poing, qui bien qu'ayant été publié il y a 4 ans, colle parfaitement à l'actualité.

Nous sommes en France. Le héro c'est le lecteur. Un jeune français qui se retrouve du jour au lendemain dans un pays en guerre. Car l'Europe entière est en guerre. Les bombes pleuvent, tombent sur les maisons, détruisent les écoles, les lieux de vie, et l'avenir de tous les enfants. La guerre c'est le froid, la faim, la peur. Et une famille de 5 personnes c'est trop, aucun pays ne veux d'une famille de 5 réfugiés. Finalement ton père s'organise avec un passeur pour que vous vous rendiez en Egypte, pays en paix, qui accueille déjà de trop nombreux réfugiés. Et là commence la difficile intégration dans un pays qui ne veut pas de ces étrangers qui ne parlent pas la langue, ne connaissent pas les coutumes et sont là pour profiter et pervertir les bons égyptiens...

C'est impressionnant de voir comment ce roman illustre parfaitement l'ambiance actuelle. Les rôles sont inversés. Cette fois c'est un de nos enfants qui est au cœur de la catastrophe et qui est rejeté. Mais finalement n'est-ce pas déjà le cas quand on ferme sa porte à un réfugié quelque soit le pays d'où il vient. N'est-ce pas un de nos enfants que nous condamnons à la mort quand nous ne le voulons pas ailleurs que dans son pays en guerre?

Si Janne Teller ne veut pas faire de son roman, un roman politique, l'actualité lui donne pourtant une dimension qui dépasse sa volonté. C'est navrant. Mais je conseille tout de même avec beaucoup de force ce roman. A faire lire autour de vous, à tous. Enfants, adultes.... Un bel éclairage sur les difficultés que l'on rencontre lorsque l'on est obligé de tout quitté, contre sa volonté, et que l'on devient un étranger qui ne rêve que d'une chose, retrouver un "chez soi".

Magnifique roman qui tente d'aborder tous les problèmes, de l'intégration, des violences, du déracinement, des différences de valeurs et de religions...
L'écriture est dure, froide, descriptive, et renforce le message. Les illustrations ne sont pas sans rappeler celles que l'on trouve régulièrement dans Le Courrier International
Un véritable coup de poing!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Mon blog se nourrit de vos commentaires, mais veillez à être respectueux!