Menu

Rechercher dans ce blog

vendredi 29 juillet 2016

Bilan Juin 2016

Le mois de juin c'est déjà la préparation de la rentrée littéraire. Alors du coup, je ne peux pas vous parler tout de suite de la majorité des livres que j'ai lu pendant ce mois. Ce serait un peu prématuré. -Oui, oui je sais bien que j'ai pourtant déjà écrit un billet sur Une bouche sans personne de Gilles Marchand... Mais j'avais tellement besoin de partager!
Voici donc, pour commencer, un aperçu de mes lectures de Juin 2016!

video





Chez les adultes

L'archipel d'une autre vie d'Andreï Makine aux éditions du Seuil. 288p.
Sortie prévue le 18 août 2016.
Andreï Makine a toujours sa plume classique et magnifique. Un sublime récit d'aventure, sorte de roman initiatique, qui met en lumière l'absurdité des mondes d'hier et de d'aujourd'hui. On suit Makine qui utilise pleinement son talent de conteur pour nous envoûter. 










Lucie ou la vocation de Maëlle Guillaud aux éditions Héloïse d'Ormesson. 208p.
Sortie prévue le 18 août 2016.
L'histoire d'une jeune fille, qui, de nos jours, décide d'entrer dans les ordres et de devenir l'épouse du Christ. Mais cet univers clôt semble encore plus impitoyable que le monde extérieur. Étrange et troublant. 










Vivre près des tilleuls, l'AJAR chez Flammarion, 128p.
Sortie prévue le 17 août 2016.
Un exercice littéraire impressionnant puisque ce roman est écrit par 18 jeunes auteurs suisses. Mais au delà de cet exercice, un roman poignant sur la perte d'un enfant. 







Les pêcheurs d'étoiles, Jean-Paul Delfino aux éditions Le Passage. 240p.
Sortie prévue le 1er septembre 2016.
Un roman poétique qui mêle réalité historique et merveilleux dans un Paris de 1925. Une folle nuit dans les pas d'Erik Satie et Blaise Cendrars à la poursuite de la belle Biquie, de la vie, de l'art... Des bas-fonds parisiens aux soirées mondaines, une nuit tourbillonnante pleine de poésie et de magie.
Pour les amoureux de l'Art.








Une bouche sans personne de Gilles Marchand, éditions Aux forges de Vulcain.
Sortie prévue le 25 août 2016.
Mais vous avez déjà dû le noter dans vos agendas! Dois-je vous rappeler à quel point j'ai adoré ce roman?! Tellement que j'ai eu un peu de mal à me relancer dans un autre roman adulte ensuite...








Pour les ados


L'été ou papa est devenu gay, d'Endre Lund Eriksen aux éditions Thierry Magnier. 288p. A partir de 14 ans.
Lu dans le cadre du challenge contre l'Homophobie, un vrai coup de coeur pour ce roman drôle, réaliste, et qui pose les bonnes questions sur le bonheur et l'épanouissement en étant sois-même.








La Guerre des mercredis de Gary D. Schmidt à l'Ecole des Loisirs. 382p. A partir de 13 ans. 
Dans l'Amérique des années 60, en pleine guerre du Vietnam, un roman qui parle de l'adolescence, de l'école, de Shakespeare, de base-ball. 
Un roman initiatique très drôle, Holling Hoodhood m'a totalement séduite!







Dis-moi si tu souris d'Eric Lindstrom chez Nathan. 396p. A partir de 13 ans.
Parker, 16 ans, est aveugle, mais elle n'est ni sourde, ni stupide. Cette année elle retrouve son ex meilleur ami/ ex petit ami/ pire ennemi. Et il va lui falloir du courage pour supporter les nombreux changements qui l'entourent.
Un roman sur une jeune fille qui cache ses faiblesses sous des airs de peste. Il y a un je ne sais quoi de Nos étoiles contraires dans ce roman addictif. 







Bouche cousue de Marion Muller-Colard chez Gallimard, dans la collection Scripto. 112p. A partir de 13 ans.
Deuxième roman pour le challenge contre l'Homophobie lu ce mois-ci. 
Un texte très court et très sensible a mettre entre les mains de tous les ados, qu'ils se cherchent ou se soient trouvés, homo ou hétéro... il leur permettra surement de comprendre combien parler d'amour et de désir est important pour s'épanouir.










Banzaï Sakura, de Véronique Delamarre Bellégo chez Oskar Editeur. 112p. A partir de 10 ans.
Un roman qui traite intelligemment du racisme et du harcèlement scolaire. Sakura va utiliser les légendes japonaises pour se venger du caïd qui l'a choisie comme souffre douleur.







La garçon qui jouait à la poupée de Roger Judenne chez Oskar éditeur. 48p.
A partir de 7 ans.
Mattéo, contrairement à nombre de ses camarades de classe, ne voit pas le monde comme "coupé en deux". Il n'y a pas pour lui ce qui est réservé aux filles et ce qui est réservé aux garçons. Un roman très intelligent et nécessaire pour lutter contre les idées reçues et l'imposition du genre aux enfants et leurs divisions en fonction de leur sexe.










Un amour de tortue de Roald Dahl chez Gallimard Jeunesse, dans la collection Folio Cadet. 72p. A partir de 7 ans.
Cette année ce sont les 100 ans de la naissance du plus grand écrivain jeunesse de tous les temps (selon moi bien entendu!)! Alors j'ai décidé de lire les titres qui m'ont échappés quand j'étais enfant, voir de relire ceux que j'ai adoré. Et le premier est une nouvelle rigolote, mais que les adultes verront (comme de nombreux romans de Roald Dahl) très différemment des enfants. 







Et voilà. Je ne vous parlerais pas de ceux que j'ai abandonné ce mois-ci, pour diverses raisons... Malheureusement ils sont relativement nombreux, par rapport à d'habitude.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Mon blog se nourrit de vos commentaires, mais veillez à être respectueux!