Menu

Rechercher dans ce blog

mardi 28 juillet 2015

Amelia


Amelia, Kimberly McCreight,
Cherche Midi,
528p.
Sortie prévue septembre 2015.

Amelia est le premier roman de cette rentrée littéraire 2015 que j'ai lu.

Amelia a 15 ans. Elle vit à New York et est élevée par sa mère célibataire. Elle est élève dans un lycée privé de Brooklyn et passe son temps avec sa meilleure amie Sylvia. Très bonne élève, passionnée de littérature, elle écrit un peu elle-même. Elle est très proche de sa mère, bien que celle-ci, brillante avocate, ne soit pas très présente au foyer. En somme une ado idéale. 
Mais ce 24 octobre la vie de Kate sa mère bascule. Amelia est exclue pour avoir triché! Et quand Kate arrive au lycée pour récupérer sa fille, cette dernière a sauté du toit. Pourquoi? Quels secrets cachait-elle à sa mère? Kate est persuadée qu'elle n'a pas sauté. Et si son instinct maternel ne la trompait pas? 
Kate se lance alors dans une enquête sur la vie secrète de sa fille. Elle épluche son téléphone portable, ses mails, son Facebook, son Tweeter, son Instagram. Tous les moyens de communication des ados d'aujourd'hui, qui excluent les adultes et leurs donnent une liberté nouvelle. Et la réalité va se révéler autrement plus cruelle que ce qu'elle imaginait.

Bienvenue dans le monde des ados 2.0. Aujourd'hui plus de petits mots en classe, plus de journal intime que maman peut lire en cachette. Aujourd'hui les secrets des ados sont exposés sur Internet. Et ce n'en n'est pas moins flippant!

J'ai adoré ce roman. J'ai été totalement happé dans la quête de cette mère qui cherche à comprendre son enfant qu'elle croyait pourtant si bien connaitre. J'ai été tout autant accrochée par les chapitres dans lesquels Amelia est la narratrice, donnant son point de vue sur les événements. Progressivement, au fil des pages, tous les éléments se mettent en place et annoncent une catastrophe. 
Il y a comme un goût de Gossip Girl dans ce roman tragique. Moins de glamour et de paillettes, mais tout autant de coups bas et de trahisons. Comme si les ados ne pouvaient vivre sans se faire des coups de putes.
L'écriture y est très contemporaine. Reprenant le langage texto des jeunes, ainsi que les expressions en vogue. 

Je ne me suis pas ennuyée une seconde, et j'ai dévoré ce roman policier avec  un grand plaisir. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Mon blog se nourrit de vos commentaires, mais veillez à être respectueux!