Menu

Rechercher dans ce blog

mercredi 20 novembre 2013

Noel, Joyeux Noel!

Et oui ça y'est plus qu'un mois avant Noël! Déjà les magasins sont pleins à craquer de livres, DVD, et autres cadeaux pour faire rêver les plus grands et les plus petits!
Voici donc, pour commencer, une première vision de ce que l'on peut trouver de bien, d'excellent, ou de moins bon!

Alice, racontée aux petits d'après Lewis Carroll, Mathieu Rovere et Annelore Parot,
Milan, 30p.
 
Alors là, chapeau bas à Annelore Parot pour ces illustrations de toute beauté! Un texte réduit, adapté pour les plus jeunes (à partir de 5 ans), des tirettes, des flaps, des pop-up, tout un univers qui s'ouvre à nous! C'est magique! On passe des heures à regarder les images et à faire vivre ce livre! Un régal! Gros coup de cœur!
 
La Lettre de Noël, Olivier Desvaux,
Gründ, 30p.
 
Comme la littérature genrée, les livres spécial Noël, Pâques, Galette des rois et autres ne sont pas vraiment ma tasse de thé. Mais dans tout ce qui est sorti cette année encore, j'ai pioché ce titre au hasard. Et finalement...
Les illustrations sont très douces, légères et tendres pour cette histoire qui montre que le plus beau des cadeaux n'est pas forcément un bien matériel.
Un joli conte de Noël pour les enfants à partir de 3 ans.
(Et en plus en cadeau du papier à lettre et des enveloppes pour écrire au Père Noël, si c'est pas fantastique! ;) )
Mais sans rire c'est sympa et mignon.
 
 
Le voyage d'Anoki, Antoine Guiloppé
Gautier Languereau, 40p.
 
Comme tous les Noël, un nouvel album d'Antoine Guiloppé. Pas connoté Noël, mais plutôt hiver, il s'agit là d'un conte inspiré des Inuits. Anoki est un petit garçon qui part à la recherche du Grand Blanc. D'après la légende, il ressemble à un ours polaire, mais si grand qu'il semble toucher le ciel. Alors n'écoutant que son courage il s'aventure sur la banquise, et dans l'océan à la recherche de ce Grand Blanc mythique.
Ce livre est très visuel. Il est assez difficile d'en parler comme ça. Tout en noir et blanc, le rendu est magnifique. Encore un travail d'orfèvre de la part d'Antoine Guiloppé et de ses éditeurs, même si ce coup ci pas de découpe laser. Le pelliculage rends la banquise brillante, et on peut presque sentir la neige sous ses doigts. Les étoiles brillent de milles feux. On caresse doucement la fourrure du manteau d'Anoki. Pas un noir et un blanc, mais des noirs et blancs. C'est magique!
Je n'ose pas imaginer la tête des imprimeurs quand ils reçoivent le nouveau projet de monsieur Guiloppé, ils doivent avoir envie de s'arracher les cheveux. Mais le rendu est toujours extraordinaire, et on peut dire que ses idées révolutionnent l'imprimerie de livre jeunesse. Il suffit de voir ce que ses découpes laser ont permis à Rébecca Dautremer pour son Petit théâtre !
Le petit théâtre de Rébecca, Rébecca Dautremer, Gautier Langereau, 208p.
 
Sérieusement, allez en librairie et ouvrez le, juste pas curiosité. Ce livre est véritablement de la folie!
 
D'ailleurs en parlant de révolution technique du livre, cette année on est servit! Vous avez vu le
 
Safari, un livre photocular, Dan Kainen
Presses Aventure, 34p.
 
J'avoue, pour le moment je n'ai pas lu les textes. Je trouve la mise en page assez peu attrayante. La typographie et l'orientation du texte ne me donnent pas du tout envie de me plonger dans la lecture de ce documentaire sur les animaux de la savane. Mais bon, rien que pour les images!

 
Franchement, si face à ces mini films sur papier vous êtes blasés, je ne peux rien faire pour vous! C'est juste WAHOU! (comme j'entends souvent dire les enfants qui s'amusent à faire courir le rhinocéros.)
 
Sinon à Noël, c'est aussi la période des livres CD. Et oui, pendant l'année ils sont relativement boudés par les parents et grands-parents, mais Noël venu ils retrouvent un regain d'intérêt.
Du coup comme pour la fête de la musique, je me suis fait une session livres CD.
 
Les cygnes sauvages, collectif, lu par Cécile de France et pléthore d'acteurs et de chanteurs, Le Ballond Eds, 40p.
 
Une adaptation libre du célèbre conte traditionnel. Vous savez celui où 11 frères sont transformés en cygnes et leur jeune sœur doit leur confectionner des chemises en orties pour leur rendre leur apparence! Mais ici la version est loufoque, drôle, tendre, pleine de rebondissements, de jeux de mots laids et de chansons. Un très bon moment! Des références pas toujours fines, qui feront aussi rire les parents, des chansons pas niaises du tout, bien interprétées. Voilà comment passer un bon moment en voiture et en famille!
Le seul regret que j'ai? Que le texte ne soit pas reproduit en intégralité dans le livre. Du coup quand on le feuillette on ne peut pas avoir une idée du foisonnement du disque.
 
Rockin'Johnny, Eric Senabre et Merlin, lu par Dominique Pinon,
Didier Jeunesse, 48p.
 





Du rock'n'roll, du vrai, des classiques intemporels pour faire découvrir cette musique aux plus jeunes. En 1954, deux jeunes enfants, amis en cachette (et oui un blanc et un noir à l'époque ne peuvent être amis), fuguent pour partir à Memphis en compagnie d'un groupe de rock parti enregistrer son premier disque. De la bagarre, de la musique, une rencontre avec un jeune chanteur encore inconnu appelé Elvis Presley, une ambiance follement années 50! Et tout du long de l'histoire, les plus grands morceaux rock'n'roll de l'époque! On écoute avec attention les aventures de cette bande de musiciens en herbe, on tape du pied et claque des doigts sur les morceaux, et on ne se lasse pas de passer en boucle la fin du disque qui propose une dizaine de titres en écoute intégrale.
C'est vraiment chouette!
Bon d'accord, j'allais forcément y prêter une oreille attentive. Années 50, rock'n'roll, forcément. Et en plus pour les enfants! Du bonheur pour moi. Mais sans rire, c'est réussi!
Et sur le site des éditions Didier Jeunesse, vous pouvez trouver la liste des morceaux. 
 
Bon par contre le dernier livre disque que j'ai écouté...
Enfin si vous êtes allé jusque là dans votre lecture de mon article!
 
Casse-pieds, Henri Dès et Zep,
Les éditions des Braques, 30p.
 
Dans mon enfance je n'ai jamais écouté Henri Dès. Mes parents n'aimaient pas, et maintenant je comprends pourquoi!
Des textes niais, des musiques bidons. Ouch! Sérieusement? C'est ça le chanteur pour les enfants? Bah zut alors! Avec ça ils ne vont pas se faire une oreille musicale.
Je suis désolée de descendre une telle icone de la chanson jeunesse, mais au secours! Il y a des choses tellement meilleures! Si vous voulez que votre enfant chante des chansons agaçantes qui restent dans la tête pendant des jours, autant que ce soit des chansons d'un niveau un peu plus élevé! Je vous conseillerai donc de passer votre chemin, d'oublier Henri Dès et de faire une ovation à Vincent Malone. Pensez-y! Votre enfant ne sera pas le seul touché, vous aussi! Je préfère avoir Cetenkiki en ver d'oreille pendant 3 jours que Même pas vrai!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Mon blog se nourrit de vos commentaires, mais veillez à être respectueux!