Menu

Rechercher dans ce blog

mardi 24 mai 2016

Yesterday's gone

   
Yesterday's Gone, saison 1      Yesterday's gone, saison 1
épisodes 1 et 2.                épisodes 3 et 4.
Sean Platt et David Wright
Outrefleuve, Mars 2016.

Au mois de Mars, Fleuve Editions sortait une nouvelle collection pour la littérature de l'imaginaire. Et pour débuter étaient publiés les deux premiers tomes d'une série de SF post-apocalyptique très originale par sa construction. 
En effet, les deux auteurs ont choisi de créer des romans qui se liraient comme on regarde une série télé.

Nous sommes aux Etats-Unis, il est 2h14 du matin, et tout semble se passer normalement, aussi normalement que d'habitude en tous cas. Sauf qu'à 2h15 la majeur partie de la population américaine disparaît. Comme ça d'un coup. Ça vous rappelle The Leftovers? En effet, sauf que si dans la superbe série de Lindelof et Perrotta le faible pourcentage de disparus n'engendre pas une situation de chaos; ici l'évaporation de 98% de la population est plus que problématique. D'autant plus qu'elle semble avoir été causée par des êtres luisants bien flippants. Et bien que la couverture du premier volume ne soit pas sans rappeler The Walking Dead, vous n'y trouverez pas de zombies.

Bon si vous vous lancez dans cette série ne vous attendez pas à un grand style littéraire. Et de toute façon ce n'est pas ce qu'on lui demande. Ici le style est efficace et addictif. Chaque chapitre est raconté par un personnage, chacun nous donnant son point de vue sur ce qui lui arrive. Peu de personnage sont totalement isolés, car la nature humaine fait que nous n'aimons pas vivre en solitaire. Dès que chacun tombe sur un ou des survivants, ils s'allient. Nous avons donc environ 6 groupes de personnes, dispersés dans l’immensité du territoire américain, qui tentent tous de comprendre ce qu'il se passe, où sont les gens, et qui tentent de survivre face à une menace dont on ne sait, pour le moment pas grand chose. 
Les chapitres sont courts, et se terminent tous par un suspense insoutenable, qui nous oblige à tourner les pages sans s'arrêter. Les personnages sont très variés, du petit garçon de 6 ans adorable au tueur en série véritable chasseur qui se retrouve cette fois chassé. Cela offre un panel intéressant quand aux réactions face aux situations, mais aussi des personnages qui nous plaise plus ou moins, et donc certains dont on veux connaitre la suite des mésaventures.
Deux tomes qui entament une série prévue en 6 saisons. Les réponses, qui engendrent de nouvelles questions, sont apportées au compte goutte, ce qui laisse présager un suspense encore long.
Mon seul espoir, que cette série ne tourne pas à la Lost...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Mon blog se nourrit de vos commentaires, mais veillez à être respectueux!