Menu

Rechercher dans ce blog

jeudi 5 juin 2014

14-14

14-14,
Silène Edgar & Paul Beorn,
Castelmore,
avril 2014, 320p.
 
A partir de 8 ans.
Prix Gulli 2014.
 
Ce qu'il y a de bien lors des rencontres avec des auteurs, c'est que parfois il suscitent l'envie et le désir de lire un roman à côté duquel on aurait pu totalement passer. Après le roman d'Olivier Gay, Le noir est ma couleur, que j'ai lu pour cette raison, voici un roman sorti au mois d'Avril, chez Castelmore autour de la guerre de 14-18.
 
Depuis la fin de l'année dernière de très nombreux ouvrages sortent sur cette période de l'histoire dont nous fêtons actuellement le centenaire. Un travail de mémoire qui s'adresse à toutes les générations. Et parmi la production importante, voici un titre qui m'a particulièrement touché.
 
Adrien a 13 ans, il vit à Laon en Picardie. Il est amoureux de Marion, en a un peu marre de l'école ce qui est un sujet de dispute avec sa mère.
Hadrien a 13 ans, il vit à Corbeny en Picardie. Il est amoureux de Simone avec qui il souhaite se marier. Il adore l'école et voudrait poursuivre ses études au lycée de Laon, ce qui est source de conflits avec son père.
Adrien et Hadrien ne sont pas si différents l'un de l'autre. Pourtant nous sommes dans un roman Castelmore, il faut donc qu'il y ait un peu de magie. Et l'apparition d'une nouvelle boite aux lettres devant la maison de chacun des personnages va tout bouleverser. Les deux garçons vont commencer à s'écrire, suite à une erreur due à ces fameuses boites aux lettres. Eux qui ne se connaissaient pas vont se lier d'amitié, se confier l'un à l'autre et tenter chacun d'aider l'autre avec ses moyens. Mais si Adrien vit en 2014, Hadrien lui vit en 1914, à la veille de la Première Guerre Mondiale. Adrien souhaite tout faire pour sauver son ami qui risque de mourir sous les obus de la Grande Guerre.
 
 
Deux auteurs qui travaillent ensembles. Deux garçons qui s'écrivent et se répondent. Deux périodes de l'Histoire qui se télescopent. Voilà un roman bien original. Par le biais des échanges épistolaires de ces deux garçons on découvre la vie à la campagne juste avant la guerre. Adrien va se passionner pour cette période dans le but de trouver une solution qui lui permettrait de sauver son ami. Il y a, du coup, un réel intérêt pédagogique dans ce roman, au delà de l'histoire prenante et touchante. Car oui on se passionne pour leurs histoires d'amour, d'amitiés, d'école. On les voit évoluer au contact l'un de l'autre. S'affirmer, prendre confiance, et choisir leur voie. Mais un enfant de 2014 peut facilement s'identifier à Adrien et découvrir la Grande Guerre avec le même intérêt que lui.
 
Un très beau roman historique et fantastique qu'on fini par lâcher difficilement. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Mon blog se nourrit de vos commentaires, mais veillez à être respectueux!