Menu

Rechercher dans ce blog

lundi 18 janvier 2016

A la poursuite de ma vie

A la poursuite de ma vie, John Corey Whaley,
Casterman, 384p.
Octobre 2015.
A partir de 14 ans.


Comme je vous disais dans mon bilan de lecture de novembre, on m'avait parlé de ce livre comme étant le nouveau "Nos étoiles contraires". C'est vrai que depuis le succès du roman de John Green, les romans qui abordent le thème de la maladie pour les adolescents sont de plus en plus nombreux. 
Ici Travis, 16 ans, est atteint d'une leucémie incurable. Mais ce n'est là qu'un prétexte au roman, tant ce sujet est rapidement balayé.
Le corps entièrement touché par la maladie, Travis accepte de se porter volontaire pour une nouvelle expérience médicale. On lui propose de lui couper la tête, de la congeler pour attendre que les progrès médicaux soient suffisamment importants pour que l'on la lui greffe ensuite sur le corps d'un donneur sain. Travis, comme tous les adolescents de son âge, ne se voit pas mourir, et trouve plutôt cool de pouvoir vivre dans le futur. Sauf que la médecine fait un tel bon en avant qu'il est réveillé 5 ans plus tard.
C'est surtout cela qui est traité dans le roman de John Corey Whaley. A 16 ans on est qu'un adolescent. En se réveillant 5 ans plus tard, il retrouve ses parents, qui ont vieillis, sa petite amie (qui est désormais fiancée) et son meilleur ami (qui est étudiant en fac). Dans sa classe les élèves n'étaient que des gamins quand il a été "décapité" (il retrouve même la petite sœur de son meilleur ami). Travis est donc partagé entre son entourage de son ancienne vie, et ce nouveau monde qui ne diffère que peu de l'ancien. Pas de voiture volante, no d'hologrammes à tous les coins de rue. Travis se réveille comme s'il n'avait fait qu'une petite sieste, tandis que pour tous il s'est passé 5 ans. 5 années au cours desquelles tous ont évolués, vieillis, fait leur deuil, avancé...

La thématique est plutôt intéressante. Il s'agit là d'un moyen novateur de regarder un ado cherché sa place dans la société, de trouver ses marques auprès des autres tout en s'épanouissant. Mais là où le bas blesse, c'est que Travis est juste INSUPPORTABLE. On pourrait croire qu'il serait ravi d'avoir une seconde chance. Mais non. Son seul objectif? Se remettre avec Cate. Sauf qu'il n'arrive pas à comprendre que lui n'a encore que 16 ans, et la mentalité immature qui va avec son âge, tandis qu'elle est devenue une jeune femme en passe de se marier. Alors Travis tente à maintes reprise de la séduire, comme on séduit quand on à 16 ans. Ce qui est assez redondant.
Le personnage de son meilleur ami, Kyle, est plutôt intéressant. Mais il n'est pas assez traité pour avoir assez de profondeur. Et puis comment pourrait-il être bien approfondit face à un personnage principal qui passe son temps à se plaindre et à geindre sur son sort.
Combien de fois me suis-je dit "Hey mec! Tu as une deuxième chance! Profites-en au lieu de rester bloquer sur le passer!" Et il geins, et il chouine, et on a encore plus envie de le secouer. Si tous se plient en 4 pour ne pas trop le blesser, pour ne pas le brusquer, Travis lui demande toujours plus. Il n'est jamais content. 
Le roman lui se traîne en longueur autour des plaintes amoureuses de Travis, ce qui lui donne un côté un peu redondant et renforçait mon agacement de lectrice. 

Du coup je ne suis pas sortie de ce roman ravie par ma lecture. Si le postulat de départ me semblait bien original, je n'ai tellement pas accroché avec le personnage de Travis qu'il ne m'en reste qu'un goût fade. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Mon blog se nourrit de vos commentaires, mais veillez à être respectueux!