Menu

Rechercher dans ce blog

dimanche 17 janvier 2016

Bilan lectures de décembre

Pffiou lala, ce petit mois de Décembre! Entre l'affluence de clients, les monceaux de livres à réceptionner et à mettre en rayons, les repas de famille, les amis en vacances dans le coin avec qui on fait des jeux au coin du feu, je n'ai pas eu beaucoup de temps pour lire ce mois-ci. La fatigue n'étant d'ailleurs pas la meilleure alliée pour se plonger dans un bon roman, le bilan de ce mois de fêtes n'est pas très conséquent!
Alors j'ai surtout lu des choses courtes, parce que mon temps de cerveau disponible n'étais pas trop à la hauteur:

En littérature adulte


Un seul titre adulte lu en entier, des nouvelles de Roald Dahl. 
Cet auteur est véritablement l'un de ceux qui m'ont fait aimé autant la lecture. J'ai des souvenirs d'enfance terriblement chouettes, des souvenirs liés à la lecture de ses romans comme Le Bon Gros Géant, La potion Magique de George Bouillon, Mathilda, à l'ombre du chêne l'été chez mes grands-parents.
Cette fois-ci c'est bien au chaud près du feu que je me suis régalée de ces nouvelles à l'humour noir anglais bien décalé. Des textes qui m'ont fais frissonner et rire comme une gamine mais sur des thèmes adultes. La première nouvelle avec cet homme dont le cerveau est conservé après la mort, et qui souhaite garder un œil sur sa femme est un régal!
De quoi passer un très agréable moment.

Chez les ados

Le contour de toutes les peurs de Guillaume Guéraud, DoAdo Noir aux éditions du Rouergue. Pour moi, il ne s'agit pas du meilleur Guillaume Guéraud, mais d'un bon roman capable encore de distiller la peur dans l'ordinaire. 








Pour les plus jeunes

Clodomir Mousqueton, La Brigade de la poésie, Christine Naumann-Villemin, Coll° Premiers Romans chez Nathan, 32p. A partir du CE1.                                             Clodomir Mousqueton est un vieux monsieur bougon qui n'aime pas trop les enfants. Alors quand un groupe de ces petits d'hommes se présentent à lui pour lui réciter de la poésie il les trouve bien ridicules. Lui qui est si fort leur promet de leur pondre une poésie bien sentie, beaucoup mieux que la leur d'ici le soir. Mais voilà, trouver des rimes et des alexandrins ce n'est pas toujours facile! 
Un premier roman sympathique qui permet d'initier les jeunes lecteurs avec la poésie. 



Je vous avais parlé avec beaucoup d'enthousiasme du premier volume de Capitaine Triplefesse, et bien voici le deuxième A la rescousse!Toujours chez Thierry Magnier et toujours de Fred Paronuzzi. Un peu moins emballée ce coup-ci. Mais je vous en parlerais un peu plus. 

Drôle de fille, Iris de Moüy, L'école des Loisirs, Mouche. A partir de 6-7 ans. 
Un petit roman sympathique sur une petite fille pas comme les autres. Un roman contemporain sur une petite fille pas fifille, mais tellement attachante!





Mon imagier après la tempête, Eric Veillé, Actes Sud Junior. A partir de 4 ans.
Gros coup de cœur pour cet imagier original et hilarant!














Le loup qui enquêtait au musée, Orianne Lallemand et Éléonore Thuillier, Auzou. A partir de 4 ans.
Un album amusant aux multiples clin d'oeil pour donner aux enfants un avant goût à la joie des musées!






La bulle, Thimothée de Fombelle et Éloïse Scherrer, Gallimard Jeunesse. A partir de 6 ans.
Un premier album jeunesse pour le grand Thimothée de Fombelle, donc les textes sont accompagnés ici des illustrations de la jeune Éloïse Scherrer. La jeune héroïne y est obligée de combattre sa peur, qui vit sous forme d'une énorme bulle noire au dessus de sa tête, qui la suit partout depuis toujours. Finalement, telle un chevalier des contes traditionnels, elle va la regarder droit dans les yeux, pour en faire une petite bête inoffensive et mignonne. Mais pour l'atteindre il lui faudra surmonter de nombreux obstacle. Un album qui offre à réfléchir sur l'imagination, mais qui permet aussi de suivre la métamorphose d'une enfant de manière onirique. On y retrouve toute la poésie de Thimothée de Fombelle. 


L'après-midi d'une fée, André Bouchard, Seuil Jeunesse. A partir de 4 ans.
Un album rigolo qui met à mal la petite fée parfaite, blonde et innocente. 









Je suis un lion, Antonin Louchard. A partir de 3 ans.
Autre coup de cœur pour moi en cette fin d'année. J'étais passée à côté, et grâce aux conseils des membres du prix Libr'à Nous j'ai pu rattraper cet oubli. Je ne pourrais pas mieux le résumer qu'avec la devis de Jacques Cœur en exergue "A cœur vaillant rien d'impossible". De quoi aider les petits à reprendre du poil de la bête et redorer leur estime de soi!


Les orteils n'ont pas de nom, Jean Leroy et Matthieu Maudet, L'école des Loisirs, Lutin. A partir de 2 ans. 
C'est vrai ça, si les doigts de la main ont tous un petit nom doux, les orteils eux ne semblent pas avoir d'individualité! Jean Leroy s'imagine comment on pourrait les appeler. Des couleurs? Des notes de musique? Des chiffres? Des fruits? Des lettres de l'alphabet? Oh bah non, tout ça existe déjà. 
Un petit album rigolo, aux couleurs pop pour apprendre plusieurs notions tout en s'amusant. 
Les illustrations de Matthieu Maudet sont vraiment sympas. Tout autant que dans son album J'y vais!
Ah mais oui, je ne vous ai jamais parlé de J'y vais! Un poussin annonce qu'il y va. Où ça? Surement pour une grande aventure! Tous les membres de sa famille lui donne un objet qui pourrait lui servir (une lampe de poche, des biscuits, une petite laine...). Ce n'est pas évident de quitter le nid. Seulement voilà, poussin allait sur le pot. A partir de 1 an, un album original pour parler du pot sans être aussi didactique que la majorité des albums sur le sujet. 


L'affreux moche Saletouflaire et Les Ouloums-Pims, Claude Pont, L'école des Loisirs. A partir de 5 ans.

Comme tous les ans un nouvel album de Claude Ponti. On y retrouve son univers à l'imaginaire si riche. 










Les robes de la reine, Vavoute et l'atelier Saje, chez Marcel & Joachim. A partir de 3 ans.
Pendant que le roi part faire la guerre, la Fée Carabosse en profite pour martyriser la reine en la forçant à créer chaque jour une nouvelle robe. Un petit conte en vers mignon mais associé à des illustrations magnifiques! Sur chaque page, une nouvelle robe, à la thématique nouvelle, et dans l'illustration se cache des flaps, des tirettes, des pop-ups, des petits détails tous plus magiques les uns que les autres. Un objet magnifique qui fait retomber en enfance avec bonheur! Les éditions Marcel & Joachim ont enchantés Noël avec la parution de cet album et leur grand livre sur les animaux!


Des BD et manga

Comme tous les mois un peu de BD et de manga pour me détendre.

Wytches, Scott Snyder, Urban Comics. 
Un comics sombre et flippant, aux illustrations magnifiques. Une histoire pour frissonner, sur des sorcières (loin des sorcières mignonnes et gentilles de Charmed) qui attirent les gens dans les bois et les dévorent dans les arbres. Sur le moment j'ai bien aimé, mais un mois après ma lecture, maintenant que je cherche à vous en parler, je me rends compte que je ne me souviens que de ça...




Gotham Academy, T1, Le secret de Cobblepot, Urban Comics.
A la Gotham Academy, institution scolaire la plus prestigieuse de Gotham City, de nombreux mystères semblent faire partie du quotidien des élèves. Olive Silverlock, qui a perdu la mémoire après des événements mystérieux pendant l'été, semble avoir bien du mal à reprendre ses marques dans l'école. De plus une histoire de fantôme terrorise une partie des élèves. Olive et ses amis mènent l'enquête au sein de cette école financée par un étrange Bruce Wayne.
On y retrouve l'univers de Batman, mais cette fois-ci un peu plus enfantin. De quoi permettre aux plus jeunes de se lancer dans l'un des nombreux dérivés de Batman. Avec son univers qui mélange celui du sombre héro de DC Comics avec celui d'Harry Potter, j'y ai trouvé mon compte et mon plaisir.
Un premier tome facile d'accès qui me donne envie de lire la suite. 

Roger et ses humains, Cyprien et Paka chez Dupuis.
Lu pour voir quelle était cette BD qui créait autant d'engouement au mois de Décembre. J'ai donc assouvie ma curiosité, et au passage je me suis bien marrée. C'est très sympa. Roger analyse l'espèce humaine de manière cynique et assez juste. Entre critique de la génération Y, référence geek, humour, et BD d'espionnage qui part dans tous les sens. On finit par s'attacher à Roger et au couple de cobayes avec qui il partage désormais sa vie. 




Le journal d'Aurélie Laflamme, T1 Extraterrestre... ou presque, Inda Desjardins et Laëtitia Aynié.

Je n'ai jamais lu les romans de la saga d'Aurélie Laflamme. Alors du coup je me suis dit que la BD me donnerai une idée de l'histoire des romans. Si au début j'ai eu du mal à me lancer tant je n'accrochais pas avec les illustrations, finalement l'histoire mignonnette de cette ado qui tombe amoureuse pour la première fois est assez sympathique pour nous faire oublier les graphismes. Rien de transcendant, mais rien de dangereux pour vos petites filles. 
J'ai poursuivi ma (re-)lecture des Kare First Love en édition double avec le tome 2. 

Et j'ai dévoré les 4 premiers volumes de Orange d'Ichigo Takano chez Akata. Une série shojo assez originale dans laquelle l'arrivée d'un nouvel élève va bouleversé un groupe de 5 amis de lycée. Car cette arrivée s'accompagne de la réception par chacun d'une lettre d'eux même, une lettre envoyée depuis le futur et qui leur demande de modifier certaines de leurs actions pour sauver leur nouvel ami, Kakeru, et l'empêcher de se suicider. En parallèle, on les découvre adultes alors qu'ils se réunissent pour honorer la mémoire de leur ami défunt. Plein de sensibilité, avec un léger fond de science fiction, présent pour permettre de réfléchir sur les regrets et la spontanéité. C'est chouette.



Et enfin, deux textes indispensables:

Eux c'est nous publié par les Editeurs Jeunesse avec les Réfugiés.
Et la Déclaration Universelle des droits de l'Homme illustrée, aux éditions du Chêne.







Encore plein de livres dont je voudrais vous parler dans mes prochaines notes. Le bilan du mois me permet de voir à quel point j'accumule du retard! Je suis tellement plus dans la lecture que dans la rédaction depuis un moment que je n'arrive pas à voir ma pile de notes à rédiger diminuer. 
Finalement je me rends compte que j'ai tout de même accumulé pas mal de lectures sur ce mois de décembre, même si ce ne fut que des choses courtes. Noël est aussi la période propice à la lecture de beaux albums de jeunesse. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Mon blog se nourrit de vos commentaires, mais veillez à être respectueux!