Menu

Rechercher dans ce blog

dimanche 17 mars 2013

La vie parfaite du Maharadja

La vie parfaite du Maharadja, Agnès Cathala et Julie Mercier
Milan, 32p.

L'histoire d'un Maharadja qui n'aimait que les choses parfaites. Rien ne lui plaisait tant que les richesse et la beauté. Comme les humains ne sont pas parfaits, il se retrouve isolé. Ses seuls amis sont un tigre blanc, un crocodile aux écailles d'argent et un python souple comme une liane.
Mais ces beautés féroces et dangereuses vont se retourner contre lui. En ouvrant les yeux il découvre que le bonheur ne réside ni dans la perfection, ni dans la richesse, ni dans la beauté.

Si j'ai choisi cet album c'est avant tout pour sa couverture. Julie Mercier fait flasher les couleurs, au point de nous piquer les yeux! Un rose fluo, du rouge, des verts brillants... Les couleurs nous sautent aux yeux, à la manière des couleurs vibrantes de l'Inde. Les illustrations nous envoutent par leur géométrie. Au premier abord on pourrait se dire qu'il y a une simplicité folle dans l'illustration tant le trait est lisse et net. Pourtant les images regorgent de détails. La rectitude des plats sur la double page du diner, les personnages se répondant par leurs positions... Pleins de détails simples et envoutants (comme le regard du tigre). On pense alors facilement au kitsch des images et des bijoux indiens. En un mot: ça claque!

De son côté, Agnès Cathala copie les contes traditionnels, nous offrant une histoire qui, je trouve, résonne parfaitement bien dans notre société contemporaine. 

Un album pour les enfants à partir de 6 ans, qui ne passe pas inaperçu!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Mon blog se nourrit de vos commentaires, mais veillez à être respectueux!